Guide des métiers

Le métier et salaire d’analyste Business Intelligence

Le métier d’analyste BI est en vogue en Europe. Cette fonction très recherchée a pour but de générer un rapport d’activité composé de tableaux de bord, de graphiques à partir des datas issues des logiciels de gestion d’une entreprise. Ce rapport permet aux responsables de la société de mieux préparer une prise de décision qui […]

Thomas BODIN
Thomas BODIN

Le métier d’analyste BI est en vogue en Europe. Cette fonction très recherchée a pour but de générer un rapport d’activité composé de tableaux de bord, de graphiques à partir des datas issues des logiciels de gestion d’une entreprise. Ce rapport permet aux responsables de la société de mieux préparer une prise de décision qui concerne les actions à mettre en place et la stratégie pour faire progresser l’entreprise. Également appelé analyste décisionnel, le poste est devenu essentiel au bon fonctionnement de nombreuses entreprises françaises. Pour exercer cette profession IT, voici ce qu’il faut savoir :

Qu’est-ce que la Business Intelligence et un Analyste BI ?

Le terme business intelligence existe depuis plusieurs d’années déjà. Mais les nouvelles solutions informatiques axées sur l’utilisateur ont participé à sa démocratisation. La BI (informatique décisionnelle en français ou décision support system en anglais) est l’informatique à l’usage des dirigeants et des décideurs d’entreprises. L’informatique décisionnelle désigne l’ensemble des méthodes et outils visant à transmettre des informations pertinentes aux dirigeants d’entreprise. L’objectif de l’informatique décisionnelle est d’accompagner ces dirigeants dans les prises de décisions stratégiques et de les aider à mieux comprendre leur environnement. Ainsi, les besoins de l’utilisateur sont au centre d’une BI efficace.

L’analyste BI, professionnel du Big Data, accompagne les dirigeants d’entreprises dans leur mise en place d’outils d’aide à la décision. Il analyse la situation de la société et les difficultés auxquelles sont confrontés des dirigeants. Plus que cela, ce professionnel essaye de comprendre leurs besoins et travaille à apporter la solution répondant à leur problématique. Créer, sélectionner, trier, analyser le big data… tel est le quotidien de cet informaticien.

Ayant pour habitude d’apporter aux grandes entreprises des solutions, il séduit de plus en plus les petites entreprises. Mais ce spécialiste ne fait pas qu’apporter des solutions aux sociétés. Il accompagne également les clients dans l’application de ces solutions et suit l’avancé de son travail. Donc, en apportant les solutions, il essaye d’améliorer des outils dédiés aux solutions décisionnelles. Il met en place plusieurs dispositifs qui ont pour but d’améliorer les performances de la société en fonction de son métier, de son secteur d’activité et de ses objectifs.

Donc, en apportant les solutions, il essaye d’améliorer des outils dédiés aux solutions décisionnelles. Il met en place plusieurs dispositifs qui ont pour but d’améliorer les performances de la société en fonction de son métier, de son secteur d’activité et de ses objectifs.

Les missions d’un Analyste.

Aujourd’hui, les entreprises européennes évoluent dans le contexte de l’excès d’information où une désinformation coûte cher à la pérennité et à la vie des sociétés. Le spécialiste en business intelligence est chargé de gérer cette information abondante, en mettant en place des tableaux de bords synthétiques, approprié à chaque décideur d’entreprise.

Les missions de ce spécialiste :

  • Analyser des besoins fonctionnels et techniques ;
  • Extraire des données d’un datawarehouse et traiter des informations afin de produire des rapports lisibles pour des décideurs ;
  • Localiser des données de production ;
  • Intervenir à chaque phase du cycle de vie des projets décisionnels ;
  • Contribuer à la modélisation d’un entrepôt de données ;
  • Définir des spécificités techniques ;
  • Réaliser, conserver et tester en autonomie des développements de couche sémantique ;
  • Administrer la plateforme de diffusion ;
  • Accompagner le client pendant la réalisation du projet.

Cet ingénieur en informatique décisionnel peut être employé par une même société qui souhaite effectuer un projet décisionnel. Dans ce cas, les horaires et les honoraires sont prédéterminés. Il peut aussi appartenir à un cabinet privé comme la SSII ou travailler en indépendant. Ses heures de travail et sa rémunération vont ainsi dépendre du contrat passé avec l’employeur.

Il est nécessaire de souligner que ces professionnels BI sont souvent employés dans les secteurs comme la finance, la banque, ou bien la grande distribution. Ces sociétés font appel à un spécialiste business intelligence pour gérer de gros volumes de données, vite les analyser et produire les rapports visant à améliorer la performance du business.

Liste des compétences requises pour exercer cette profession.

Les principaux diplômes que vous pouvez envisagez pour exercer cette profession :

  • Master 2 spécialisé dans le secteur du digital et de l’informatique ;
  • Master spécialisé big data ;
  • Cursus big data et business analytics ;
  • Master en marketing ;
  • Ingénierie et applications des masses de données ;
  • Diplôme d’université analyste big data ;
  • Master spécialisé manager de l’innovation et du développement d’activité ;
  • Master Systèmes décisionnels : optimisation, architecture et exploration de données.

Les compétences requises pour exercer la profession :

  • Maîtrise des outils informatiques décisionnels ;
  • Aisance rédactionnelle ;
  • Maîtrise des méthodologies statistiques, des techniques d’analyse des données ;
  • Organisation ;
  • Rigueur ;
  • Aisance relationnelle ;
  • Pratique de l’anglais.

Le salaire moyen d’un analyste BI par années d’expériences :

Qu’il soit junior, confirmé ou senior, les stages des analystes ne sont pas comptabilisés dans ce tableau.

DÉCOUVREZ LE SALAIRE MOYEN D’UN ANALYSTE BI

Un profil d’analyste BI «junior» peut prétendre à un salaire moyen brut annuel de 36k € à sa sortie d’école, dans des entreprises en Île-de-France.

Cette rémunération peut varier en fonction de la région dans laquelle il travaille.

Ces articles pourraient vous intéresser

neque. leo Praesent mattis Aliquam pulvinar Lorem id, ut consectetur nunc