Guide des métiers

Le métier et salaire d’ingénieur Cloud

Thomas BODIN
Thomas BODIN

Un ingénieur cloud est chargé de gérer le déploiement, le stockage et la gestion des données sur les serveurs externes à une entreprise qui les utilise. L’enjeu est de sécuriser ces données et de permettre aux employés d’y accéder facilement depuis leur poste de travail. Si vous souhaitez exercer ce métier, découvrez toutes les informations sur cette profession.

Définition du Cloud et d’un ingénieur Cloud

Le cloud (nuage en français) est un terme général employé afin de désigner une livraison de ressources et de services à la demande via le Net. Il désigne un stockage et un accès aux données par Internet plutôt que via un disque dur physique. Ainsi, ce nuage informatique s’oppose à la notion de stockage local, qui consiste à entreposer les données ou à lancer les programmes depuis un disque dur. Cette notion ne doit pas non plus être confondue avec celle du NAS (Network Attached Storage), utilisée par quelques petites entreprises IT via un serveur en résidence.

Les réseaux locaux n’entrent pas dans la définition de ce terme. Toutefois certains NAS permettent d’avoir accès aux données à distance depuis Internet. On parle en général de cloud quand il est possible d’accéder à des programmes ou à des données depuis Internet.

L’ingénieur cloud doit trouver des entreprises qui proposent des services de stockage de données dans des serveurs dématérialisés correspondant aux besoins de l’entreprise IT pour laquelle il travaille. Cet ingénieur cloud étudie les offres des divers prestataires et gère les appels d’offres pour trouver le meilleur partenaire.

Ensuite, il est en charge de la mise en place du nouveau système et des problématiques liées à une accessibilité des données. Il peut aussi être responsable de la formation des employés sur le stockage de données. Le métier de cet ingénieur présente deux volets :

  • L’aspect technique pour la mise en place de solutions de stockage
  • La partie centrée sur la communication avec les personnes qui seront touchées par une mise en place de ces nouvelles solutions.

Missions, compétences et formation des ingénieurs

Chaque ingénieur doit bien étudier les besoins du client pour proposer l’offre la plus appropriée possible. Il doit aussi établir un cahier des charges et assurer une veille technologique afin de garantir une optimisation des ressources en termes d’infrastructures. Une fois la partie veille et analyse réalisée, il peut donc mettre en place le pilote et contrôler une migration vers les solutions virtualisées dans un nuage informatique.

Ensuite, il doit mettre en place certains outils de surveillance qui permettent d’assurer la disponibilité des infrastructures. Cet ingénieur cloud doit aussi veiller à la fiabilité et aux accès des solutions qu’il déploie. Il participe à la validation de toutes les étapes lors des phases de mise en production et d’évolution. Dès que la solution est bien avancée, il doit veiller à une bonne performance des infrastructures, en détectant les dysfonctionnements ou éventuelles pannes. Et les réparer si nécessaire. L’ingénieur doit proposer une maintenance corrective et évolutive des infrastructures selon les évolutions technologiques du moment.

Il est demandé à ce professionnel une maîtrise des environnements Linux, Windows et techniques de virtualisation ainsi que des connaissances dans certains langages de programmation (Python, PHP, etc.) et dans l’administration des réseaux et télécoms. Ce professionnel doit vite intégrer l’architecture et chaque fonctionnalité du système informatique d’une société IT. Et pour proposer la meilleure solution possible, il lui faut se tenir informer des solutions cloud existantes sur le marché, des outils de stockage et des bases de données. Ce spécialiste doit pouvoir vite analyser la solution la plus adaptée pour être le plus efficace possible. Cela signifie donc anticiper les problèmes techniques éventuels. Il faut également qu’il soit curieux, car l’ingénieur doit toujours être informé des évolutions informatiques et technologiques du marché pour adapter sa solution.

Les formations pour devenir ingénieur Cloud

Pour devenir ingénieur, vous devez vous orienter d’abord vers une école d’ingénieur spécialisée en réseaux informatique et communication.

Il en existe plusieurs en France, dont les plus connues sont Télécom Lille 1, Télécom Paris Tech, Epita, l’Isep, Télécom Bretagne ou encore Supinfo. Les bases pour ce métier d’ingénieur prisé des entreprises IT s’acquièrent à partir d’un Master 2. De cortège avec un développement continu des nouvelles technologies, plusieurs formations menant au marché du travail continuent d’évoluer elles aussi, en se spécialisant.

Les langages de programmations et les outils utilisés par les ingénieurs Cloud

Chaque ingénieur cloud utilise des langages de programmation et des outils pour remplir ses tâches. Voici successivement quelques langages de programmation et les outils les plus utilisés par cet informaticien :

  • PHP ;
  • Java ;
  • Scala ;
  • AngularJS ;
  • C ;
  • C ++ ;
  • Python ;
  • AWS CloudFormation ;
  • Puppet ;
  • Ansible ;
  • Kubernetes ;
  • Terraform ;
  • Microsoft Azure Automation ;
  • VMware vCenter Configuration Manager (VCM).

Le salaire moyen d’un ingénieur Cloud par années d’expériences :

Qu’il soit junior, confirmé ou senior, les stages des ingénieurs Cloud ne sont pas comptabilisés dans ce tableau. De nombreux recruteurs considèrent une expérience professionnelle validée à partir de deux ans d’ancienneté au sein de la même entreprise.

DÉCOUVREZ LE SALAIRE MOYEN D’UN INGÉNIEUR CLOUD

Un profil d’ingénieur Cloud «junior» peut prétendre à un salaire moyen brut annuel de 37k € à sa sortie d’école, dans des entreprises en Île-de-France.

Cette rémunération peut varier en fonction de la région dans laquelle l’ingénieur travaille.

Ces articles pourraient vous intéresser

porta. dolor commodo dolor. nunc consequat. ipsum elit.