Guide des métiers

Le salaire des développeurs back-end en 2018

Thomas BODIN
Thomas BODIN

Aujourd’hui, les métiers du web sont de plus en plus nombreux grâce aux progrès informatiques. Afin de créer un site web performant, plusieurs professionnels participent à l’élaboration de ce dernier. Parmi ces personnes compétentes, on retrouve les développeurs backend. Vous trouverez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ce métier. Vous découvrirez également, le salaire moyen auquel peuvent prétendre les développeurs back-end en 2018.

Tous les montants indiqués sur cette page, proviennent de moyennes de salaire obtenues à partir de notre plateforme. Plateforme sur laquelle, les développeurs back-end s’inscrivent anonymement et gratuitement, afin de connaître le salaire réel auquel ils peuvent prétendre.

Qu’est-ce que le développement back-end ?

Le développement back-end est une partie du code exécutée par le serveur qui permet de créer des sites dynamiques sur le web. Il utilise des langages spécifiques et constitue l’ensemble des processus servant au fonctionnement des sites web.

Le développeur intervient aussi dans les technologies IT, dans la gestion des contenus et dans l’installation des systèmes de payement en ligne… Côté serveur, le développeur utilisera un langage de programmation propre à ce dernier : le langage serveur.

Compétences et missions des développeurs back-end

Les programmeurs back-end s’occupent du back-office et de tous les volets dits « invisibles » lors de la conception d’un site web ou d’une application. Ils ont également pour rôle de mettre en place, développer, configurer et de maintenir des applications web telles que les bases de données.

Les travaux des développeurs back-end sont donc très importants et indispensables au bon fonctionnement d’un site web. Ces développeurs maîtrisent plusieurs langages de programmation (PHP, Ruby, Python, MySQL…) et utilisent une diversité de frameworks tels que Laravel, Symfony et CodeIgniter pour la conception des applications en arrière-plan.

Divers cursus peuvent conduire à ce métier. Il est possible d’intégrer des universités ou des écoles de formation en ingénierie informatique afin de mieux cerner et maîtriser les langages de programmation. Il est aussi possible de se former au sein d’un cycle licence-master-doctorat ou tout simplement, en rejoignant une école en informatique.

Quels sont les langages de programmation et les frameworks utilisés en programmation d’arrière-plan ?

Le back-end, ou le volet script d’une application dynamique, fonctionne sur une organisation ou une structure « requête-réponse ». Il comporte des API (Application Programming Interface), des bases de données, des opérateurs de service et un système d’exploitation. 

Ces derniers leur permettent de lancer automatiquement les scripts d’arrière-plan. À cela s’ajoute une panoplie de technos et de frameworks qui rendent subtile la programmation en back-end. Ainsi, on distingue entre autres :

PHP est sans doute l’un des langages de script les plus connus en développement web. Il comporte une grande variété d’arrière-plans. Découvrez en plus sur cette techno et les salaires via cet article.

Aujourd’hui, Java est l’une des technos les plus demandées sur le marché de l’emploi, tant pour son côté pratique et quasi indispensable pour le développement d’applications web et mobile.

Le développeur C / C++ intervient en aval de la phase de conception jusqu’à la phase de test finale. C++ permet également une programmation orientée objet et générique. Ces deux langages peuvent être associé à l’informatique embarquée, mais aussi aux SI bancaires, systèmes distibués…

Cette techno est appropriée pour la programmation en arrière-plan. Il est très compétitif et utilise des éléments de Javascript. Pour en savoir plus sur Node.js, retrouvez notre article dédié à la techno ici.

Python est un langage de programmation permettant de développer différentes applications. Il est conçu pour faciliter aux programmeurs l’écriture des codes. Les frameworks Python (Django, Flask…) favorisent et simplifient les procédures de conception des applications web. Par ailleurs, certaines études considèrent Python comme le langage de programmation le plus utilisé par les développeurs. Pour en savoir plus sur Python, retrouvez notre article en cliquant ici.

Le salaire moyen des développeurs back-end par années d’expériences

Ce tableau a pour but de vous renseigner sur le salaire moyen auquel un développeur front-end peut prétendre, en fonction de ses années d’expériences.

Qu’il soit junior, confirmé ou senior, les stages ne sont pas comptabilisés dans ce tableau. Notez que les stages ne sont pas comptabilisés dans ce tableau. En effet, de nombreux recruteurs considèrent une expérience professionnelle validée à partir de deux ans d’ancienneté au sein de la même entreprise.

DÉCOUVREZ LE SALAIRE MOYEN D’UN DÉVELOPPEUR BACK-END

Selon les statistiques issues de notre plateforme, un développeur back-end «junior» peut prétendre à un salaire moyen brut annuel de 38k€ à sa sortie d’école, dans des entreprises situées en Île-de-France.

Cette rémunération peut varier en fonction de la région dans laquelle le développeur travaille.

Ces articles pourraient vous intéresser

porta. consectetur tempus mattis ut eleifend neque. adipiscing luctus dolor