Conseil

Devops : 5 conseils pour renégocier votre salaire en 2020

Géraldine BIGIO
Géraldine BIGIO

Devops, votre bel esprit est capable de maîtriser le développement web et l’administration de systèmes. Vous êtes très recherché(e) par les recruteurs, sur HIDDEN MARKET comme ailleurs. La date de votre entretien annuel approche… Comment renégocier votre salaire en 2020 ?

Le contexte économique ne vous donne peut-être pas grande confiance en vos chances d’obtenir une augmentation. Mais est-ce le bon raisonnement ? 

En effet, la transformation numérique de votre employeur vous doit beaucoup. Vous avez travaillé dur, les livraisons ont été faites dans les temps et les cycles de développement sont plus efficaces que jamais. 

Alors pourquoi ne pas vous autoriser à jeter un œil sur le marché ? Juste histoire de vérifier que vos prétentions sont bien réalistes. Attention, risque de gros gain de confiance en soi, voire de salaire 💸. (On me dit dans l’oreillette que la plus haute cotation adressée à un DevOps sur notre plateforme était de 95 000 €, pour un profil ingénieur avec 11 années d’expérience). 

CONSULTEZ LE SIMULATEUR DE SALAIRE

Ou bien regardez juste les moyennes des cotations pratiquées sur HIDDEN MARKET pour le marché francilien 😁.

0-3 ans d’expérience3-6 ans6-10 ans10 ans et +
DevOps Cloud48 000 €59 000 €72 000 €82 000 €
DevOps Engineer43 000 €53 000 €65 000 €73 000 €

Une fois votre estimation faite, préparez-vous à mettre toutes les chances de votre côté. 

DevOps : listez vos faits d’armes

  • Vos missions accomplies :
    • Ce qui était prévu : le passage à un nouvel environnement de production, le succès d’un appel d’offre pour changer de prestataire, la sortie d’un nouveau site d’e-commerce dans les temps…
    • Ce qui était imprévu et que vous avez résolu : un incident majeur, une faille de sécurité, une surcharge à un moment critique…

Si c’est possible, chiffrez ce que vous avez contribué à faire gagner à l’entreprise et montrez l’impact positif de votre implication professionnelle. 

  • De nouvelles technos à votre arc :

En 2019, on évoquait des technos à maîtriser en plus des langages (Javascript, Python, Ruby…) pour être Devops : AWS (Amazon Web Services), Docker, Chef, Ansible, Kubernetes, Puppet, Vagrant. On pourrait ajouter à cette liste Terraform, Bamboo, Elk (elastic stack), Git, Jenkins, Nagios, Raygun, Selenium ou Splunk.

Peut-être avez-vous pris l’initiative de vous former à l’un d’entre eux, ou d’enchaîner quatre jours de conférences ? Souvenez-vous de vos efforts de veille et de formation. 

Enfin, si vous êtes devenu(e) la personne de référence sur GitLab, c’est le moment de le rappeler.

  • Des exemples de soft-skills à valoriser : 
  • La communication est plus fluide depuis votre arrivée ? Soulignez les synergies qui se sont créées grâce à vous.
  • Vous avez pris le temps de soigner l’intégration des nouveaux arrivants.
  • Qui était volontaire pour suivre un module de lutte contre le harcèlement, ou apprendre la langue de vos collègues basés à l’étranger ? Encore vous ?
  • Votre nom apparait régulièrement dans la liste des contributeurs de la newsletter, du blog ou des associations de l’entreprise.

Bref, faites valoir vos savoir-être !

Intégrez le contexte pour mieux négocier

  • Deux salles, deux ambiances ?

Prenez garde à ne pas oublier de vous informer sur la situation de votre employeur. Est-il en bonne santé économique ? A-t-il souffert de la crise liée au Covid-19 ? Qui décidera de votre augmentation ?

  • Informez-vous sur les performances et la stratégie d’entreprise. Consultez sa valeur en bourse, son rapport d’activité, plongez vous dans les newsletters internes.
  • Montrez que vous êtes pleinement investi(e), conscient(e) des enjeux de l’entreprise et de son secteur.

Affichez vos ambitions et défendez votre augmentation

  • Evoquez l’augmentation d’entrée de jeu
  • C’est-à-dire : pas avant que votre boss prenne son café, mais plutôt dans le document préparatoire à votre entretien annuel. Selon les entreprises, la demande d’augmentation peut être déconnectée de l’évaluation. Essayez de vous nourrir de l’expérience de vos collègues pour savoir ce qui serait le plus approprié. Vous pouvez aussi solliciter un entretien spécifique. 
  • N’attendez pas qu’on vous la propose. Si vous ne l’évoquez pas, on risque de vous proposer moins ou rien du tout. Atteindre vos objectifs fait partie du deal initial, ce n’est pas toujours un motif d’augmentation de salaire en soi.
  • Réservez-vous un plan B
  • Vous êtes devant votre chef(fe). On l’appellera Alex. Alex vous écoute avec bienveillance mais à la fin de votre discussion, un « non » sort de sa bouche. Non, car “le CA de l’entreprise a chuté”. Non, car “l’équipe s’est beaucoup étoffée cette année”. Etc, etc. 

Mais vous n’allez pas lâcher le morceau maintenant. Parce que vous avez prévu votre plan B 🙂 . 

On vous refuse 7 K€, mais vous comprenez le contexte et pourriez accepter de vous satisfaire de 4, ou même 3K€. Cela vous parait raisonnable et légitime, au regard de tout ce que vous avez fait, et par rapport aux salaires pratiqués dans le secteur.  

Faites-vous coter sur Hidden Market

Savoir combien vous valez vraiment sur le marché ne peut que vous aider à vous sentir légitime dans votre démarche. Cependant, veillez à ne surtout pas entrer dans une forme de chantage (ok, c’est évident, mais on ne sait jamais). Inscrivez-vous en deux clics pour recevoir vos premières cotations.

Donnez du temps au temps

Laissez le temps à votre manager de défendre votre cause.

Rien ne vous oblige à accepter une proposition qui ne vous convient pas. 

Face à un non catégorique, cherchez à savoir à quelle échéance vous pourriez en discuter de nouveau, et ce qui conditionne l’augmentation.

Bonne chance !

Sources :

Ces articles pourraient vous intéresser

vel, ipsum massa elementum sed ante. dapibus ut